L’ ortie, plante bienfaitrice

« S’il ne devait rester qu’une seule plante sur terre ce pourrait être l’ ortie »

L’ ortie est une plante aux multiples vertus qui agissent sur l’ensemble du métabolisme. Elle est diurétique , dépurative, anti rhumatismale, anti inflammatoire, antalgique, anti microbienne, anti ulcéreuse, anti anémique, anti oxydante, hypoglycémiante, anti allergique, immunostimulante, hypotensive, tonique, galactogène….

Vous l’aurez compris, on n’a pas fini de vanter tous les bienfaits de cette plante ! C’est pour cela que je souhaite partager avec vous tout ce que nous avons testé dans notre jardin grâce à cette plante hors du commun. Nous allons voir son histoire, ses caractéristiques, comment la consommer, ainsi que comment l’utiliser au jardin et au potager.

Histoire de l’ ortie

Ce sont les feuilles et racines qui sont utilisées en phytothérapie. L’ortie est probablement utilisée depuis les temps préhistoriques.  Dans l’antiquité, Discoride fut l’un des premiers à venter l’ortie. Discoride était un médecin, pharmacologue et botaniste grec.

L’ ortie a été utilisée pour l’industrie à partir du 16eme siècle. On l’utilisait dans la fabrication de cordes, de voiles, de filets, de papier, de vêtements…

C’est au 19eme siècle que les scandinaves ont massivement cultivé l’ ortie dans un but agricole, et ont découvert ou redécouvert le fameux purin d’ortie qui est interdit en France aujourd’hui.

Caractéristiques de l’ ortie

C’est un engrais efficace et économique comme le sont la consoude et la prêle.

L’ ortie aime les sols riches en azote et frais, souvent là ou l’homme laisse des déchets.

Elle absorbe les métaux lourds, et dépollue les sols. Attention donc à ne pas la cueillir n’importe où. Attention également à la maladie de l’urine de renard qui peut être déposée sur les orties.

En cuisine

L’ ortie peut se consommer crue, en soupe, en gratin, en tisane…

Elle est alcalinisante, reminéralisante et nourrissante. A noter également que la cuisson détériore les propriétés de l’ortie. Il est donc préférable d’ajouter les orties en fin de cuisson (soupe, bouillons…).

L’ortie a une action stimulante et peut tenir éveillé, donc il faut éviter de la prendre le soir.

Au jardin

L’ ortie au jardin s’utilise en purin contre les insectes (vaporisation) ou comme engrais au pied des plantes (diluer dans l’eau un litre de purin pour 10 l d’eau).

Les diverses façons de l’utiliser : pour améliorer la structure des sols, surtout les sols pauvres et secs, il suffit de les couper et de les enfouir légèrement dans le sol.

Les verres de terre viendront nombreux et aideront eux aussi à la décomposition des plantes. Une fois que vous aurez fait cela, attendez aux moins deux mois avant d’utiliser la parcelle.

Pour former une belle couche d’humus, répandez sur le sol une épaisse couche d’orties (jusqu’à 5 cm), elles se décomposeront rapidement.

Elles peuvent être utilisées en mulch, entre les plantes en cultures. Les orties devront être prés séchées, car la plante fraiche fermente facilement et peut endommager les plantes sur pieds. Couvrez légèrement le sol.

Après une semaine faites un mulch plus épais avec des herbes du jardin (avant leur germination).

Au potager

Pour avoir de belles tomates, pommes de terre, aubergines et cucurbitacées (melons, potirons, courgettes, etc.), faites un trou de 20 cm de diamètre et 30 cm de profondeur. Ajoutez une bonne poignée d’orties pré séchées (et un peu de consoude si vous en avez sous la main) et couvrez de compost. Le plant bénéficiera des éléments minéraux libérés par l’ ortie, riche également de propriétés insecticides et fongicides (protège du mildiou, de l’oi-dium, de la rouille, et de certains virus).

Pour améliorer la décomposition du compost et son pouvoir fertilisant, incorporez régulièrement des orties fraiches.

Pour avoir de beaux semis, épandez dans les rais de semis ou dans les trous des plantations, la terre ramassée sous une touffe d’orties.

Pour faciliter la conservation des fruits en hiver, leur gardant fermeté et saveur, séchez un lit d’orties au fond d’une caissette, puis posez les fruits dessus. Croyez-moi, vous m’en direz des nouvelles !

Je vous invite par ailleurs à consulter mon article sur le dragonnier, si vous recherchez une plante d’intérieur très robuste et esthétique, et non toxique pour les chats !https://le-bonheur-nature.com/le-dragonnier-la-plante-dinterieur-pour-les-chats/

N’hésitez pas également à regarder cette vidéo du « le chemin de la nature », qui nous parle de l’ortie https://www.youtube.com/watch?v=mOZdqkCdp78

4 réflexions au sujet de « L’ ortie, plante bienfaitrice »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *