Fleurs de Bach : la mise au point des élixirs

Abandonnant sa carrière de praticien, le Dr Bach décida de se consacrer uniquement à la recherche. Il s’installa à la campagne et mit au point, pour l’élaboration de ses remèdes, une méthode aussi simple que possible. Il pensait que n’importe qui devrait être capable de fabriquer ses propres élixirs floraux. Il suffit de cueillir des plantes au moment de leur floraison maximale et de les laisser macérer dans un bol d’eau au soleil. Le remède est prêt ! Pour le stabiliser et le conserver, on ajoute de l’alcool. Si vous voulez en savoir un peu plus sur l’origine des fleurs de Bach, je vous invite à lire mon article sur le sujet en cliquant ici.

Pour aller plus loin dans la fabrication… Fleurs de Bach

Le Dr Bach pensait donc que n’importe qui devait être capable de fabriquer des élixirs floraux. Il pensait même que cela pouvait faire partie du traitement. Mais les plantes courantes du début du XXème siècle sont devenues plus rares aujourd’hui, certaines étant protégées ou introuvables. Notre mode de vie citadin nous empêche de choisir le jour idéal pour aller récolter les plantes et les préparer soigneusement.  Et puis, le nombre de plantes venant des pays lointains a considérablement augmenté. C’est pourquoi, il est parfois plus simple, plus rapide et donc plus efficace d’acheter les élixirs tout prêts en pharmacie ou magasin bio. Mais pendant vos vacances ou votre temps libre, si vous avez les fleurs sous la main, vous pouvez prendre le temps de préparer quelques élixirs floraux, d’autant plus qu’ils se conservent.

En pratique…Fleurs de Bach

Il y a deux méthodes, selon les plantes choisies : l’infusion solaire et la décoction. Les fleurs sont cueillies aux alentours de 9h, en début d’épanouissement, si possible, quand il reste un peu de rosé. Commencez uniquement si vous savez que le soleil brillera dans les heures qui suivent.

Utilisez un bol évasé, de préférence en cristal, et un flacon vide de 30ml en verre teinté, avec compte gouttes (en vente en pharmacie pour quelques centimes d’euro). Les instruments doivent être propres, stérilisés avec du cognac et secs.

Vous arriverez avec tout votre matériel, sans oublier  l’eau de source, à l’endroit où poussent les plantes sélectionnées. Il faut choisir un jour où la météo sera favorable, et ne pas commencer s’il ya des nuages en vue.

L’infusion solaire

Dans un grand bol de verre fin et transparent, versez 1 litre d’eau de source. Cueillez les fleurs au niveau du pédoncule, en évitant de les manipuler. Laissez les tomber à la surface de l’eau. Il faut compter entre 100g et 200g de fleurs, afin que la surface de l’eau soit à peut près couverte.

Placez le bol au soleil pendant au moins 4h, il ne faut pas qu’il y ait de nuages. Ensuite, filtrez le liquide, en le versant dans un récipient en verre que vous ne remplirez qu’à moitié. Complétez par du cognac. A partir de ce moment, vous avez obtenu l’essence- mère, qui correspond à la teinture mère en homéopathie classique. Une fois embouteillée,  vous en aurez suffisamment pour préparer des centaines de flacons. L’essence- mère se conserve des années et reste toujours efficace même s’il se forme un dépôt. Il faut toutefois prendre quelques précautions : le stockage doit se faire dans une pièce entre 12 et 18 degrés, à l’abri de la lumière, des parfums, des odeurs de cuisine et des pièces de fort passage.

Ensuite étiquetez la bouteille « essence mère de… infusée le… » et bouchez. Avant chaque utilisation de l’essence mère, secouez pendant 2 minutes en tapotant contre votre paume.

Elixir de traitement

Pour faire un flacon d’élixir de traitement, procédez à une seconde dilution. Versez 6 à 8 gouttes d’essence- mère dans un flacon avec pipette de 30ml avec un mélange d’eau et de cognac (proportion 70/30) ou d’eau seule pour une utilisation rapide et quotidienne. On utilise le mélange avec cognac quand on veut pouvoir conserver le remède plus longtemps.

Le flacon d’élixir floral final, à l’instar d’un médicament homéopathique, est donc le résultat d’une forte dilution et d’une dynamisation (par le soleil dans le cas de l’élixir et par un mouvement dans le cas de l’homéopathie).

Pour votre traitement, vous prendrez 2 à 4 gouttes d’élixir floral directement sur votre langue, à répéter 3 à 4 fois par jour.

La décoction

Le Dr Bach conseillait cette méthode pour les fleurs du début du printemps, avant que le soleil ne prenne de la force. Elle est également préconisée, par précaution, contre les parasites, pour les plantes vivant dans l’eau ou à proximité.

Pour cette méthode, on utilise une casserole en acier émaillé. Les plantes tombent dans 2 litres d’eau de source. Le liquide est doucement monté à ébullition sans couvercle. Laissez refroidir, puis filtrez et remplissez à moitié une bouteille. Laissez la bouteille au soleil et attendez le refroidissement complet avant de compléter par du cognac. Agitez doucement pendant 2 ou 3 minutes votre essence mère.

Je reviendrai dans un autre article sur les différentes fleurs utilisées par le Dr Bach, ainsi que les élixirs français.

Pour finir

L’élaboration des fleurs de Bach est si facile et si peu coûteuse que les laboratoires  ont mis un certain temps avant de s’y intéresser. Tout comme les pionniers de l’homéopathie, Bach a crée ses remèdes dans l’idée que la médecine devait être accessible au plus grand nombre, c’est-à-dire aux pauvres : n’importe qui devait être capable de fabriquer ses propres élixirs floraux et de s’administrer lui-même le médicament efficace. Pour Bach, le rôle du médecin aurait du être de se spécialiser : recherche scientifique, cas graves ou rares, information et prévention…mais comme nous le savons, les lobbys pharmaceutiques et autres en ont décidé autrement.

5 réflexions au sujet de « Fleurs de Bach : la mise au point des élixirs »

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article très instructif. Je suis un grand fan des fleurs de Bach ! Je prends d’ailleurs très régulièrement du Rescue lorsque je stress un peu trop. Et je recommande aussi la version nuit (« Rescue Nuit ») qui m’aide à m’endormir facilement lorsque j’en ressens le besoin 🙂
    – Paul

    1. Bonjour,
      Ravie que l’article vous ait plu! Le Rescue est en effet une très bonne solution pour combattre les situations un peu difficiles, il est bon de toujours en avoir à portée de main!:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *