3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien

Je vais vous parler des 3 habitudes que j’ai mises en place dans ma vie, me permettant d’être beaucoup plus zen au quotidien.

Etant de nature très stressée, il était indispensable pour moi de réagir. Il fallait que je trouve un moyen de me détendre et d’arrêter de m‘inquiéter sans arrêt pour tout et n’importe quoi.

Je vais donc vous parler de mes différentes techniques, qui m’ont réellement aidé. Cela ne s’est pas fait en un jour bien évidemment, mais petit à petit. C’est pourquoi il est important de mettre en place de bonnes routines, et que cela devienne des automatismes ou des réflexes. C’est en effet sur le long terme que vous sentirez la différence.

Apprendre à lâcher prise

« Lâcher prise », voilà un concept qui en dit long. La définition Larousse est la suivante: « moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise ».

Pour beaucoup de personnes, lâcher prise correspond au fait, de ne plus stresser, de se détendre et de se calmer. Pourtant, c’est beaucoup plus que cela. Lâcher prise, c’est accepter de ne pas tout contrôler, accepter de ne pas avoir la maîtrise sur tout et de tout, et accepter qu’il peut y avoir des choses qui nous échappent, qu’il peut y avoir des imprévus.

Du courage pour être zen

Cette approche demande un certain courage et une force de caractère. En effet, elle nécessite de vivre pleinement chaque moment, sans nous raccrocher à nos habitudes ou à nos reflexes, ce qui est loin d’être évident.

Accepter de ne pas tout contrôler, est un premier pas vers le bien être, et donc vers le bonheur.

Changer des habitudes très fortement ancrées, est extrêmement compliqué. La plupart du temps, pour y arriver, il faut, soit un déclic, soit une très forte envie de changer.

Savoir lâcher prise, c’est accepter de ne plus avoir le contrôle sur tout, et accepter de vivre avec ce que l’on a. C’est arrêter de vouloir toujours plus, toujours plus loin, car au final à quoi bon ? Posez-vous cette question.

Savoir accepter

Accepter de ne pas avoir le contrôle sur tout vous permettra de mieux vous accepter vous-même, et par conséquent de mieux accepter les autres. C’est une vie plus sereine et heureuse qui s’offrira à vous.

Accepter que certaines choses ne peuvent pas être changées, accepter le passé, accepter les gens tels qu’ils sont… lâcher prise…  En changeant d’état d’esprit, vous aurez  envie de sourire d’avantage et vous vous sentirez mieux. Ce qui fera en sorte que les gens qui vous côtoient se sentiront bien également, créant une sphère de positivité et de bien être autour de vous.

Réussir à lâcher prise, permet de vivre une vie plus zen, n’attendez plus.

Arrêter la procrastination

Je pense être la championne de la procrastination. Tout du moins, je l’étais. Le problème, est que cela peut très vite me gâcher la vie. J’ai beau savoir que je dois faire telle ou telle chose, tant que je ne suis pas au stade de la dernière minute où je peux le faire, j’ai le sentiment d’avoir tout mon temps. Puis je me dis « oh il n’y a pas d’urgence, cela peut tout à fait attendre ».

Ce qui fait que jour après jour, on repousse sans arrêt les taches à effectuer. En faisant cela, on accumule du travail et des taches, et par conséquent, on accumule du stress et du surmenage.

Le bonheur

Pensez au bonheur mental que vous éprouveriez en effectuant toutes vos tâches quotidiennement. Et maintenant, pensez  à l’angoisse que cela représenterait de toutes les accumuler en une seule fois !

Vous l’aurez compris, le fait de toujours remettre au lendemain peut réellement nous empêcher de vivre pleinement de façon zen et heureuse. Alors une fois que l’on a compris cela, pourquoi ne pas décider de se bouger et de passer à l’action ?

Pour ma part, j’ai compris qu’en notant mes tâches à faire j’avais moins tendance à les zapper.

Noter sur un agenda papier ou électronique tout ce que vous décidez de faire jour après jour vous permettra de visualiser les objectifs que vous vous êtes fixés. En les visualisant, cela les rendra accessibles et atteignables.

Surtout, le fait de les noter sur un agenda, vous permettra de vous fixer une date butoir pour les réaliser, car vous aurez un timing à tenir.

Par ailleurs, n’hésitez pas à les effacer de votre agenda ou à les rayer dès que la tâche aura été accomplie. Cela vous donnera un sentiment d’accomplissement et vous pourrez passer à la suivante dans le meilleur état d’esprit possible.

Apprendre à refaire ce que l’on aime pour être zen

Depuis que j’applique moi-même ces conseils, j’ai pu constater que non seulement j’étais moins stressée car je n’accumulais plus les tâches à faire, mais qu’en plus je m’étais lancée dans les activités que j’avais toujours voulu tester !

En arrêtant la procrastination nous allons nous sentir accomplis. Accomplis, car nous aurons fait ce que nous avions à faire. Peu importe que cela soit une simple petite tache ménagère ou autre. Le fait de pouvoir rayer un point de la liste des choses à faire, procure au cerveau un sentiment de bien être.

A l’inverse, le fait de ne pas accomplir la dite tâche, procurera au cerveau un sentiment d’échec et de non accomplissement, que cela soit conscient ou inconscient.

En accomplissant la tâche prévue, il y aura donc un sentiment de plénitude qui se diffusera dans notre corps. Nous serons donc enclins à la positivité.  Et cela fera en sorte que nous arrêtions de procrastiner. Nous entrerons alors dans un cercle vertueux !

Apprendre à se déconnecter

De récentes études ont démontré que seulement après une heure passée devant des écrans, les enfants et adolescents ont plus tendance à procrastiner. Ils ont également moins confiance en eux, sont moins stables émotionnellement, moins curieux et moins concentrés.

Par ailleurs, le risque de dépression et d’anxiété se retrouve multiplié par deux. Il y a également un risque plus élevé de développer un diabète de type 2, ainsi qu’une obésité précoce.

En outre, les enfants qui passent plus de deux heures par jour devant un écran, ont plus de mal à se calmer et sont plus susceptibles de perdre leur sang froid.

J’ai pu également constater de réelles différences dans ma vie en faisant l’expérience de la déconnexion. Je vous invite par ailleurs à lire mon article sur l’importance de la déconnexion en cliquant ici.

Du bien être… zen

Je ne ressens plus ce besoin d’être constamment accroché à mon Smartphone.  Et vous pouvez me croire, je sens une réelle différence ! Je suis moins stressée, moins anxieuse, je suis plus décontractée et plus détendue.  Je n’ai plus ce sentiment d’être constamment pressée et en retard.

J’ai également des membres de mon entourage qui me disent que lorsqu’ils ne consultent plus les réseaux sociaux de façon systématique, ils se sentent beaucoup moins stressés, et au final plus zen et plus heureux.

C’est pour cela que j’ai pris une décision et j’espère réussir à m’y tenir sur le long terme. J’ai décidé de me déconnecter un jour par semaine, en général le dimanche. Ce jour là, je me dis que je n’ai plus de Smartphone, ni de tablette ni d’ordinateur. Et honnêtement, cela fait un bien fou ! Je vous le conseille !

12 réflexions au sujet de « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien »

  1. Je fais régulièrement des longues pauses FB (alors que j’étais tout le temps connectée auparavant) et je vois tellement la différence ! Actuellement, je suis en pause depuis plus d’un mois et je procrastine beaucoup moins, je ne suis plus distraite par tout et n’importe quoi et surtout j’absorbe beaucoup moins d’infos négatives qui plombaient mon moral.
    Et sur mon smartphone je limite les applications, comme ça pas de tentations ! 😀

    1. C’est exactement ce qu’il faut faire! Et ce que vous dites concernant l’absorption d’infos négatives est tellement vrai!
      En limitant tout cela notre moral devient automatiquement meilleur!
      Et très bonne idée de limiter les applications 😉

  2. Bonjour Gabriella,
    Tout comme toi, j’ai participé à l’évènement « interblogueurs » d’Olivier Roland. Du coup, je prends plaisir à lire les articles de mes « confrères » 🙂
    Dans mon parcours, une de mes plus grandes difficultés a été de « lâcher prise » sans croire que cela voulait dire « lâcher  » tout court. J’ai toujours voulu tout contrôler, que tout soit parfait. Après pas mal de péripéties dans ma vie, des aventures incroyables avec ma femme et nos deux garçons qui nous accompagnent désormais, il m’aura fallu atteindre la cinquantaine pour arriver à lâcher prise pour de bon…par moment 🙂 Quel bonheur d’y arriver. J’ai eu la chance de comprendre assez tôt que la vie que je souhaitais au fond de moi n’était pas celle à laquelle nous étions conditionnée. Il m’a fallu vivre un choc émotionnel (un accident de voiture) pour changer de vie à 29 ans et partir vivre en Nouvelle-Calédonie pendant 15 ans. Puis tout lâcher :-)) pour partir en tour du monde familial et changer une nouvelle fois de vie à 46 ans en nous installant au Pays Basque et inventer un nouveau métier avec ma femme : Designer de Bonheur !
    Bien à toi
    Joël

    1. Bonjour Joël,

      Merci beaucoup pour ton message, ton parcours est très inspirant car je pense en effet que la société nous conditionne à une vie pour laquelle on est pas faits!
      Tes voyages au bout du monde me laissent rêveuse!
      J’aimerai également m’installer au pays basque! Et ton métier, designer de bonheur! Je trouve que c’est assez incroyable! De quoi s’agit-il exactement?

  3. Je me suis retrouvée à 100% dans votre article.on dirait moi qui citais les resolutions de 2020.ce sont effectivement les 3 choses qui me manquent pour etre plus zen.merci beaucoup .

    1. Merci beaucoup pour votre message! J’espère que nous réussirons à tenir les bonnes résolutions de 2020! 🙂

  4. Se déconnecter de temps en temps permet vraiment de se sentir plus zen, par contre c’est plus facile a dire qu’à faire, je n’y arrive pratiquement jamais! Mais par contre quand je le fais je sens vraiment la différence

    1. C’est vrai que ce n’est vraiment pas simple, mais ça vaut vraiment le coup d’essayer, ça change la vie!

  5. Il est vrai que depuis que j’ai arrété de procrastiner sans arret, je me sens beaucoup plus zen qu’auparavant. Le fait de ne plus stresser pour ce qu’il y a faire demain change vraiment la donne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *